« Le pacte scolaire est dépassé »

Benoît Van der Meerschen, vous êtes le directeur de la cellule Étude et Stratégie du centre d’action laïque (CAL). Quelle est votre position sur les cours de religion ?

L’école est le dernier lieu où quand on y entre, on doit décliner son identité religieuse. Par ailleurs, il est absurde de séparer les élèves sur une base religieuse. Au XXIe siècle, c’est inadapté. Sur les questions de sens, il faudrait mettre tous les enfants ensemble. Nous avons été confortés en ce sens par les auditions menées au parlement de la Fédération de trois constitutionnalistes. L’obligation de révéler ses convictions est contraire aux Droits de l’Homme. Longtemps, le cours de morale a servi à accueillir les enfants qui ne souhaitaient pas s’identifier sous une religion. Mais le cours de morale a évolué vers la laïcité organisée dans laquelle chacun ne peut pas se retrouver.