Philippe Henry (Ecolo): «Le MR se rend infréquentable»

Lors de ses vœux à la presse, à quatre mois des élections, le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire Philippe Henry a fait le bilan de la législature. Et a commenté le début de campagne électorale.

M . Dum.
Philippe Henry (Ecolo): «Le MR se rend infréquentable»
BELGIUM NAMUR WALLOON PARLIAMENT COMMISSION ENVIRONMENT ©Belga

Philippe Henry, comment pensez-vous que l'action Écolo est passée dans la population?
Elle a parfois été mal jugée. Mais ça se rééquilibre car au final, les dossiers ont abouti. Je suis déçu sur l'éolien. La polémique a été extrêmement démesurée. Les critiques n'ont pas été raisonnables et exacerbées par rapport aux nuisances objectives. Est-ce à ce point grave pour la plupart des gens que ça prenne une ampleur à ce point disproportionnée ?

Vous trouvez que certains membres du gouvernement n'ont pas assumé la déclaration de politique régionale ? Il y a eu de la flibuste de la part de certains partenaires pour ne pas faire atterrir des dossiers?
Non. Sinon, il n'aurait pas été possible de faire aboutir autant de réformes. Il aurait été facile pour certains de bloquer les dossiers. Je constate que, même si ce fut parfois difficile, les dossiers sont quand même passés.

Vous avez des regrets sur la législature?
Juste un : le Plan déchet qui n'a pas abouti. Bon, c'est comme ça. Ce n'est pas une catastrophe. Le domaine est géré.

On a souvent reproché à Écolo d'être dogmatique…
Au début du mouvement, il y a 30 ans, il y avait une certaine forme de dogmatisme, c'est vrai. Sauf que, depuis, le développement durable s'inscrit dans le sens de l'Histoire. Et aujourd'hui, le dogmatisme a changé de camp. Je suis toujours étonné de voir que certains aujourd'hui considèrent que le développement durable, ce n'est pas de l'économie. Comment Willy Borsus peut-il par exemple jeter à la poubelle un secteur comme l'éolien qui est créateur de milliers d'emplois ? Quel court-circuit ! D'autant que les entreprises sont majoritairement favorables au durable…

Justement, le MR n'a pas été tendre avec Écolo ces derniers temps. La campagne commence fort…
Le MR va finir par s'isoler, il se rend infréquentable. Tout cela sert l'Olivier. Leur agressivité est caricaturale. Mais, bon, c'est une tendance naturelle pour le MR d'avoir un discours excessif. Ça va finir par être contreproductif. C'est comme l'axe MR-CD&V au fédéral : ça pose la question du centre de gravité du prochain gouvernement. C'est une position fort individualiste de la part des libéraux…

Et au sein même du gouvernement, ça n'a pas été facile tous les jours…
Non. Mais en attendant, les dossiers ont abouti. Chacun doit toujours faire des concessions face à une DPR. On nous a demandé de faire des études sur certains dossiers ? Nous avons fait des études. Le parcours est long : première lecture, études, deuxième lecture, Conseil d'état puis troisième lecture. Et à la fin, on a le choix : soit le dossier passe, soit il tombe dans le trou…¦