La guerre des diamants reste ouverte

L’origine des diamants n’est pas toujours étincelante. Les élus ont renforcé hier les contrôles. Mais les diamantaires anversois, pour la surveillance du côté des droits de l’homme, renvoient vers les ONG.<

La guerre des diamants reste ouverte
©Esther Wagner - Fotolia

/P>

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.