14 % des trains en retard ou supprimés en avril 2013

La ponctualité des trains sur le réseau ferroviaire belge est en net recul en avril dernier par rapport à un an plus tôt.

14 % des trains en retard ou supprimés en avril 2013

En avril dernier, 87% des trains sont arrivés à l’heure ou accusaient un retard de moins de six minutes, annonce mardi Infrabel, le gestionnaire du réseau, dans son rapport de ponctualité. En avril 2012, le pourcentage était de 89,5%.

Si l’on tient également compte des trains supprimés, la ponctualité tombe même à 86,1% (contre 88% en avril 2012).

En avril 2013, 1.109 trains ont été supprimés, soit 1% du total. Dans ce domaine, Infrabel fait mieux que l’année dernière puisque 1.903 trains (1,7%) avaient été supprimés en avril 2012.

La cause la plus importante des retards et des trains supprimés se situe au niveau de la SNCB, selon les chiffres. La société ferroviaire était responsable pour près de la moitié des retards/suppressions.

La ligne la plus touchée par les retards était celle de Herstal-Tournai (71,1% de ponctualité) suivie par la ligne Ostende-Eupen (73,9%) et la ligne Bruxelles midi/Luxembourg (76,3%).

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.