2. Des experts flinguent le soutien financier massif (2008)

Deuxième clé pour comprendre comment les particuliers investisseurs sont devenus des parias: l'année 2008. La Cwape y remet en question le soutien financier massif au secteur photovoltaïque.

2. Des experts flinguent le soutien financier massif (2008)
Argent pano ©Reporters
Yves Raisiere

En 2008, la bulle des certificats verts commence à enfler. Le rapport annuel spécifique de la Cwape, qui est le régulateur wallon, indique ainsi que « le nombre de certificats verts octroyés en 2008 est supérieur au nombre de certificats verts à rendre pour les quotas (y compris ceux rendus pour le quota bruxellois). Comme prévu, le stock de certificats verts disponibles fin d'année s'accroît sensiblement (lire en page 22, figure 3.6). »

Au fil de l’année, certains scientifiques mettent d'ailleurs en cause la politique énergétique des Régions wallonne et bruxelloise. Dans leur collimateur, le soutien public massif à la filière photovoltaïque. Les subsides, disent-ils, sont à ce point élevés qu’ils font des panneaux un placement très/trop juteux.

Selon ces experts, c'est pourtant l'une des techniques les moins porteuses : « L'isolation thermique est 6 fois plus efficace pour économiser du CO2 mais, paradoxalement, le panneau photovoltaïque est 66 fois mieux subsidié par les pouvoirs publics ».

Le vendredi 21 novembre, Jean-Louis Buyse, "ex"directeur à la Cwape (en froid avec le gouvernement wallon), souligne même que « tous ces avantages sont tels que monsieur tout-le-monde préférera avoir un retour de 20 % sur son argent que de passer beaucoup de temps à isoler sa maison [...] C'est l'ensemble des soutiens apportés au photovoltaïque qui, pour moi, est une erreur politique grave. »

2. Des experts flinguent le soutien financier massif (2008)

+ NOTREFORUM | Saga du photovoltaïque: réagissez ici