Une taxe française sur la bière soulève le Sénat belge

Le Sénat belge a adopté ce lundi à l’unanimité une résolution invitant l’équipe Di Rupo à «interpeller» le gouvernement français au sujet d’une mesure budgétaire frappant massivement la bière dans l’Hexagone et dont les conséquences risquent d’être «négatives» pour l’économie belge.

Une taxe française sur la bière soulève le Sénat belge

Outre cette interpellation, le Sénat demande également au gouvernement belge «d’étudier l’opportunité» d’informer la Commission européenne à ce sujet et, sur la base de l’éventuel avis de celle-ci, d’introduire «un recours» devant les institutions européennes compétentes en la matière.

La Haute assemblée dénonce notamment le fait que les accises sur la bière seront augmentées de 160%, une telle augmentation n’étant pas prévue pour le vin. Les sénateurs belges en concluent que cette mesure ne semble «pas procéder d’une politique de santé publique» mais paraît s’inscrire davantage «dans la volonté d’opérer un déplacement de comportement des consommateurs français d’un secteur à l’autre».

Les brasseries belges exportent quelque 60% de leur production, la France en prenant 32% à son compte. Les brasseurs belges craignent pour l’emploi.

A l’unisson, Flamands comme francophones, nationalistes et fédéralistes de tous bords, les 54 élus présents ont tenu à défendre ce produit de consommation qui fait la «fierté nationale». On évoque souvent ces derniers temps «l’épargnant flamand» ou le «travailleur flamand», on peut encore défendre l’«industrie belge», s’est réjoui le sénateur Ludo Sannen (sp.a).

Cette augmentation de la taxation des accises sur la bière prise en vue du financement de la sécurité sociale outre-Quiévrain a été adoptée le 30 octobre dernier par l’Assemblée nationale. Retoquée au Sénat français, la mesure de taxation initiale pourrait revenir à l’Assemblée nationale la semaine prochaine. Elle y est examinée ce lundi après-midi en Commission.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.