Près de 85% d’emballages recyclés

La masse totale des emballages augmente en Belgique. Pourtant, Fost Plus tire un bilan écologique positif pour les entreprises belges.

Romain Van der pluym

À l’heure actuelle, l’écologie est devenue omniprésente. Chaque entreprise a conscience de son impact sur la planète. Même si les emballages ne représentent que 10% des émissions polluantes du cycle de vie du produit, elles font débat au sein des sociétés.

«Nous sommes en progrès constant, explique Youri Sloutzky, chargé des relations publiques de Fost Plus, la société belge de recyclage d'emballages. Certes, la masse totale des emballages augmente (elle a atteint les 826 000 tonnes en 2011, un supplément de 8% par rapport à 2002, NDLR) mais sa courbe est inférieure à celle du Produit intérieur brut (la production sur le territoire belge a grimpé de 37% depuis 2002, NDLR). »

«L'explication de cette croissance est simple, poursuit-il. La population augmente mais les ménages se restreignent. Il est prouvé qu'une grande famille a une consommation d'emballage par habitant moindre par rapport à une personne seule. »

Optimisation comme mot d’ordre

Au vu des données chiffrées, les entreprises semblent avoir pris conscience de leur impact sur la planète. «De plus, elles savent qu'elles peuvent y gagner, affirme Youri Sloutzky. Par la réduction de leurs emballages, elles amenuisent leurs coûts en terme de matières, de transport et de stockage. »

Un effort qualitatif a été réalisé via l’utilisation de produits recyclables ou réutilisables. Toutefois, c’est surtout au niveau quantitatif que les statistiques frappent. Selon le rapport de Fost Plus, les emballages sont de plus en plus légers. Un pot de Yaourt, par exemple, a vu sa masse réduite de moitié tandis qu’une bouteille d’eau est passée de 31,8g à 28g, soit une diminution de 12%.

Des emballages utiles

Même si les réductions sont drastiques, les emballages restent nécessaires à notre quotidien. Leurs buts sont multiples selon Fost Plus: ils conservent, protègent, informent et facilitent l’usage.

Si le suremballage n’est pas légion, il reste tout de même une pratique courante. Pour certains produits (plats préparés, sacs jetables, gadgets promotionnels,etc.), le client est rarement dupe. Pour d’autres, il ne remarque pas l’abus de packaging (voir ci-contre).

Des défis à la pelle

«Avec 84,8% d'emballages recyclés, la Belgique fait office de leader européen, clame fièrement Youri Sloutzky. Mais il nous reste encore pas mal de défis à relever. Nous avons une cellule de veille qui évalue la potentialité d'une exploitation du recyclage de tous les plastiques. Nous visons le 100% recyclable et je pense que d'ici 10 ans nous pourront réexploiter entre 90 et 95% de nos emballages. À terme, Fost Plus souhaite généraliser le tri sélectif. »