Le concours de sélection INAMI pour les kinés indépendants passera à la trappe

Le concours de sélection des kinésithérapeutes diplômés qui souhaitent obtenir un numéro INAMI pour travailler comme indépendant passera à la trappe, affirme ce lundi le journal des étudiants de Louvain «Veto».

Le concours de sélection INAMI pour les kinés indépendants passera à la trappe

Le journal estudiantin se base sur une information du cabinet de la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx.

Le concours de sélection, instauré en 2005, vise à faire correspondre aux besoins de la profession le nombre de kinésithérapeutes dont les prestations sont remboursées par l’assurance obligatoire, tant en Flandre qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles.

En pratique, l’épreuve sélective n’a été organisée en Flandre qu’en 2005, 2006 et 2007, car il y avait, ces années-là, plus de diplômés que de places disponibles. En 2012, le concours n’a pas eu lieu.

«Si certaines conditions sont remplies, il n’y aura plus d’examen de sélection», écrit Veto. Ces conditions comprennent, notamment, l’inventaire des kinésithérapeutes actifs et des déficits ainsi que l’alignement du niveau et de la durée de la formation en kinésithérapie en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Flandre. «Nous pensons y arriver», a confié la porte-parole du cabinet Onkelinx au journal Veto.

Selon le vice-recteur de l’université de Louvain, Ludo Melis, un test d’orientation non-contraignant «qui permettrait aux étudiants d’évaluer leurs chances de réussite avant le début de la formation» pourrait être instauré comme alternative.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.