La région n’a pas prévu d’aide financière spécifique pour l’agriculture

«La région soutient tout projet amenant une diversification agricole mais aucune aide spécifique n’est prévue pour le moment, déclare-t-on du côté du cabinet du ministre Carlo Di Antonio, en charge de l’agriculture. Le chanvre est écologique et la filière pourrait se développer. Mais actuellement, nous n’en sommes qu’aux balbutiements de cette culture pleine de potentiel. »

R.V.D.P.

Aujourd’hui, la région a uniquement versé une aide ponctuelle de 58 000€ à l’ASBL de promotion «Chanvre wallon ».

« Nous voulons analyser les débouchés et les potentialités du secteur, poursuit-on du côté du ministère de l'agriculture. Nous avons lancé plusieurs pistes de recherche notamment via le CRA-W, ValBiom et le projet Polychanvre. Via cela, nous espérons sonder le marché en profondeur afin d'être certains que la demande sera assez forte pour qu'on y investisse. »

À terme, ce qui importe le plus aux agriculteurs, c’est de savoir si la région wallonne les aidera en cas d’investissement dans une unité de défibrage.

«Un système de prime existe pour soutenir tout investissement qui respecte les demandes de la région, explique-t-on au cabinet de Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'économie. Pour y avoir accès, un dossier doit être rendu en bonne et due forme. Dès lors, plusieurs critères entreront en compte. Création d'emploi, localisation, taille, tout sera passé au crible pour déterminer les montants potentiellement octroyés. »

Pour l'instant, les agriculteurs se contenteront des seules primes à l'investissement. «Elles s'élèvent à un maximum de 100 000€ sur 3 ans. »

R.V.P.