Les agriculteurs wallons presqu’à sec

Benoît Lutgen a annoncé une série de mesures pour aider les agriculteurs à faire face à la sécheresse exceptionnelle. Il était plus que temps.

Martial DUMONT
Les agriculteurs wallons presqu’à sec
agriculteurs ©EdA

Benoît Lutgen ne l’a pas belle pour l’instant. Après la polémique « Natura 2 000 » et ses propos musclés sur les abus de pouvoir de son administration, le ministre de la Ruralité et de l’Agriculture doit maintenant faire face au mécontentement des agriculteurs. Confrontés au printemps le plus sec des 125 dernières années, ils veulent que des mesures rapides soient prises par la Région wallonne afin de compenser les pertes qu’ils encourent et de permettre de nourrir un bétail en manque d’herbe fraîche.

Le futur président du cdH les a visiblement entendus. Un peu tardivement disent certains.

1. Fauchage précoce Théoriquement, les bandes enherbées situées au bas de pente de certaines cultures ne peuvent être fauchées avant le 1erjuillet. Une condition sine qua non à respecter pour obtenir les aides agricoles. Mais les exploitants doivent faire face à la raréfaction de l’herbe. Et doivent donc compenser avec du fourrage. Raison pour laquelle Lutgen a accordé une dérogation afin d’anticiper la fauche. Environ 1 000 hectares sont concernés en Wallonie.

Autre dérogation: celle qui concerne le fauchage des prairies naturelles. Là encore, une mesure agri-environnementale européenne impose, en échange de compensations financières, de ne pas faucher avant le 15juin. Et ce afin de protéger la biodiversité. Mais la fauche a également été avancée de quine jours. Depuis mercredi, les agriculteurs sont au boulot sur quelque 16 000 hectares.

2. Solidarité Normalement, les céréaliers broient leur paille à l’issue de la récolte. Lutgen leur a demandé de ne pas le faire cette année et de la mettre à disposition des agriculteurs en manque de fourrage. Un appel à la solidarité qui sera certainement entendu par l’ensemble du monde agricole.

3. Avancement du payement des primes La Région a introduit une demande auprès de la Commission européenne afin de solliciter le payement anticipé des aides aux agriculteurs pour les vaches allaitantes. Si l’Europe réagit favorablement, 50% des aides qui devaient être payées au 1erdécembre se transformeront en 80% payables au 16octobre. Voire plus tôt, le cabinet Lutgen ayant à nouveau sollicité la Commission pour anticiper… l ‘aide anticipée. L’année dernière une telle demande avait déjà été introduite. Et ce sont pas moins de 110 millions qui avaient été versés avant l’heure.

4. Monitoring L’administration sera mobilisée afin d’aider les commissions locales de constat de dégâts aux cultures à élaborer rapidement des dossiers d’indemnisation auprès du Fonds fédéral des calamités agricoles qui n’a par ailleurs pas encore été activé par la ministre de l’Agriculture Sabine Laruelle.¦