Les indécis au MR ou au cdH

À neuf mois des élections régionales , il reste des électeurs indécis. Suffisant pour faire pencher le fléau de la balance? Le MR dispose d'un réservoir. Mais le cdH aussi...

Les indécis au MR ou au cdH
162849 ©(photo EdA)

Tout sondage est un cliché. Et à neuf mois du scrutin régional du 7 juin 2009, il reste forcément des électeurs indécis : d'ici au passage dans l'isoloir, bien des éléments pourraient encore influer sur le jugement. Qu'on se rappelle, en 1999, l'irruption de la crise de la dioxine, fatale au CVP de Jean-Luc Dehaene. Ou, en 2006-2007, l'éclatement des «affaires», que le PS a traînées comme un boulet jusqu'à l'élection fédérale du 10 juin. Certaines personnalités socialistes impliquées dans ces dossiers pourraient comparaître en Justice, d'ici à l'été prochain. Si des procès s'ouvrent effectivement avant l'élection régionale, seront-ils susceptibles de peser, à nouveau, sur le jugement de l'électeur? Il est évidemment prématuré d'envisager cette question.

Les intentions de vote des électeurs actuellement indécis sont, elles, plus facilement mesurables. Et cette mesure peut donner au MR matière à espérer, puisqu'au total 48 % des électeurs indécis annoncent leur intention «très probable» ou «probable» de voter quand même, l'an prochain, pour la formation présidée par Didier Reynders.

Le problème, pour le vice Premier ministre, c'est que le cdH, le parti auquel il doit tailler des croupières pour rééditer la performance de l'an dernier, qui avait vu le MR conquérir la première place en Wallonie, dispose, lui, d'un «matelas» encore plus important, avec 57 % d'intentions de vote potentielles. Et les démocrates humanistes gardent l'avantage dans le nombre de personnes annonçant leur intention «très probable» de voter en leur faveur en juin prochain : 15 % contre 14 pour le MR, les autres partis se situant à distance plus que respectable.

L'état-major libéral sera attentif à un autre chiffre : celui des «transfuges». 19 % des électeurs qui ont voté MR l'an dernier annoncent leur intention de passer chez Ecolo, et 12 au cdH. Le MR ayant déjà fait des avances aux «Verts», qui siègent avec eux dans l'opposition wallonne, leur stratégie de conquête devrait les inciter à redoubler d'attaques contre le cdH. Avec risques et périls.