Le Covid n’a guère impacté le dépistage du cancer

Les retards causés par l’interruption du dépistage organisé du cancer du sein et du côlon lors de la première vague de Covid ont rapidement été résorbés. En Wallonie, on a même dépisté davantage en 2021 qu’en 2019.

Caroline Desorbay
 Seulement, 7% des femmes wallonnes répondent à l’invitation du Centre de référence pour le dépistage des cancers  pour  passer une mammographie.
Seulement, 7% des femmes wallonnes répondent à l’invitation du Centre de référence pour le dépistage des cancers pour passer une mammographie. ©Valerii – stock.adobe.com

La crise du Covid a-t-elle changé nos habitudes en matière de dépistage du cancer ? A-t-elle généré des retards ou des oublis dans le suivi du dépistage du cancer du sein et du colon proposé aux plus de 50 ans ? Pas vraiment.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...