Rassemblement de la Coalition belge contre les armes nucléaires (vidéo)

La Coalition belge contre les armes nucléaires organisait un rassemblement, lundi, devant le ministère des Affaires étrangères à Bruxelles pour marquer le deuxième anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN). Une vingtaine de personnes étaient présentes, a pu constater Belga sur place.

Belga

La Coalition se rassemblait également pour appeler la Belgique à jouer "son rôle dans le désarmement nucléaire". "On attend à ce qu'il y ait un positionnement de la Belgique, parce que dans l'accord gouvernemental il est écrit que la Belgique va jouer un rôle constructif pour le désarmement" explique Elisabeth Mabil, membre de la coalition.

Le TIAN est entré en vigueur le 22 janvier 2021, avec 92 pays signataires. Ce traité de l'Organisation des Nations Unies rend l'utilisation d'armes nucléaires interdit aux yeux du droit international. Les pays de l'Otan et les pays en possession d'armes nucléaires n'ont pas ratifié l'accord. La Belgique, membre de l'Otan, figure donc parmi les pays qui n'ont pas signé le traité.

BRUSSELS, BELGIUM - JANUARY 23 : Action by the Belgian Coalition Against Nuclear Weapons on the second anniversary of the entry into force of the Nuclear Weapons Ban Treaty on 23, 2023 in Brussels, Belgium, 23/01/2023 ( Photo by Didier Lebrun / Photonews
©DLE

La Coalition dénonce actuellement une période où la menace est particulièrement élevée et estime que l'utilisation d'armes nucléaires aurait des effets dévastateurs pour la planète. Les membres appellent entre autres la Belgique à respecter son propre accord de coalition dans lequel il s'engage à renforcer le régime multilatéral de non-prolifération et aussi de voir comment le TIAN pourrait y contribuer.

"Les différents gouvernements successifs ont déclaré vouloir travailler à un monde sans armes nucléaires, force est de constater que c'est tout le contraire qui est fait." déplore pour sa part Samuel Legros, porte-parole du CNAPD, une association membre de la Coalition. "On voit que les vœux d'un monde débarrassé de l'arme nucléaire ne sont que des vœux dans la voie de la Belgique et des autres pays de l'Otan" poursuit-il.

BRUSSELS, BELGIUM - JANUARY 23 : Action by the Belgian Coalition Against Nuclear Weapons on the second anniversary of the entry into force of the Nuclear Weapons Ban Treaty on 23, 2023 in Brussels, Belgium, 23/01/2023 ( Photo by Didier Lebrun / Photonews
©DLE

Le rassemblement visait également à dénoncer les armes nucléaires étasuniennes présentes depuis les années soixante à la base militaire de Kleine-Brogel, dans la province du Limbourg. Selon la Coalition, la présence de ces armes sur le sol belge ainsi que l'arrivée de nouvelles ogives prochainement violent le TIAN, mais aussi Traité de non-prolifération des armes nucléaires, dont la Belgique est signataire.

Le député Ecolo à la Chambre Guillaume Defossé s'est également rendu sur place pour l'occasion. "L'arme nucléaire aujourd'hui est un des dangers les plus importants et imminents pour l'humanité, explique le député. Le TIAN est un traité qui avance et qui met des balises et je pense que la Belgique doit signer ce traité et le ratifier." "Ça nécessite de changer la doctrine stratégique nucléaire de l'Otan. Et c'est ce que nous pouvons faire de l'intérieur avec la Belgique. Conclut-il.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...