Planques et lieux conspiratifs: les terroristes voyageaient dans Bruxelles (- > carte)

La logistique des attentats était déterminante pour que les opérations terroristes soient menées à bien. La cellule a ainsi utilisé plusieurs appartements qui étaient considérés soit comme planque soit comme lieu conspiratif: on vous explique la nuance.

Emmanuel Huet
 Les aménagements dans les planques et lieux conspiratifs (photo rue Max Roos) étaient sommaires.
Les aménagements dans les planques et lieux conspiratifs (photo rue Max Roos) étaient sommaires. ©Jla

Depuis le début du procès, plusieurs lieux stratégiques ont été évoqués par les enquêteurs. Les appartements où sont passés et ou ont vécu les membres de la cellule terroriste sont qualifiés de "planque" ou de "lieu conspiratif". Six appartements ont été identifiés et seuls deux sont repris en tant que lieu conspiratif: l’appartement de la rue Max Roos à Schaerbeek et celui de l’avenue des Casernes à Etterbeek. Quelle est la nuance entre une planque et un lieu conspiratif ? Un enquêteur de la police fédérale l’a expliqué lors de son témoignage le 19 janvier. Il parle ainsi de l’appartement de l’avenue des Casernes, loué par Smaïl Farisi et prêté ou sous-loué à Ibrahim El Bakraoui. L’enquêteur relevait que les frères El Bakraoui ainsi qu’Osama Krayem y avaient logé. Plusieurs membres de la cellule terroriste y avaient transité. C’est aussi depuis cet appartement que Khalid El Bakraoui et Osam Krayem sont partis avec les bombes pour commettre l’attentat dans le métro (Osama Krayem renonçant dans les derniers instants). La veille, Krayem avait fait deux allers-retours vers l’appartement de Max Roos pour aller chercher les bombes qui avaient été fabriquées sur place. "On considère qu’il ne s’agit plus d’un appartement conspiratif quand il ne sert plus qu’à loger. À partir du 21 mars (la veille des attentats), il devient un lieu conspiratif puisque les sacs à dos et les bombes y transitent. Selon notre estimation, la planque bascule vers un lieu conspiratif quand les événements y sont planifiés et organisés."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...