Chars allemands en Ukraine : cacophonie à tous les étages

La Pologne a annoncé que même sans accord de l’Allemagne, elle délivrerait des chars à l’Ukraine.

Clément Boileau
Pour le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, l’attitude de l’Allemagne est «inacceptable».
Pour le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, l’attitude de l’Allemagne est «inacceptable». ©AFP 

Vous avez dit cacophonie ? Alors qu’aucun accord n’avait abouti vendredi passé entre pays alliés pour fournir à l’Ukraine les tanks que le pays réclame désespérément, la ministre des Affaire Étrangères allemande Annalena Baerbock a admis dimanche que si la Pologne, qui dispose de chars de conception allemande (une quinzaine), en faisait la demande, son pays ne s’opposerait pas à ce que ceux-ci soient exportés en Ukraine. La Pologne n’a pas manqué de sauter sur l’occasion...

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...