Vers une collaboration plus harmonieuse entre sages-femmes et gynécologues

Quand le gynécologue intervient-il dans le suivi d’une grossesse assuré par une sage-femme ? Le KCE a listé les situations cliniques ou psychosociales nécessitant ou pas le renvoi vers des soins spécialisés.

Caroline Desorbay
 Les futures mamans sont de plus en plus nombreuses à se faire suivre par une sage-femme
Les futures mamans sont de plus en plus nombreuses à se faire suivre par une sage-femme ©AntonioDiaz – stock.adobe.com 

Organiser les suivis de grossesse au sein d’un réseau de professionnels de santé dans lequel les transitions entre sages-femmes (plus rarement les généralistes) et gynécologues se dérouleraient de façon harmonieuse, sans risque de rupture de la continuité des soins, c’est le vœu du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) formulé dans un précédent rapport intitulé Vers un parcours prénatal intégré pour les grossesses à bas risque.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...