Procès des attentats: l’appartement était le labo des terroristes pour fabriquer les bombes

Les enquêteurs sont longuement revenus sur tout ce qui s’est tramé dans l’appartement de la rue Max Roos. C’est là que, dans une chambre, on y a fabriqué 130 kilos d’explosifs.

Emmanuel Huet
 L’appartement de la rue Max Roos était le lieu conspiratif où les engins explosifs des attentats de Bruxelles ont été fabriqués.
L’appartement de la rue Max Roos était le lieu conspiratif où les engins explosifs des attentats de Bruxelles ont été fabriqués. ©JLA

C’est le 1er mars 2016 que la cellule terroriste avait entamé les multiples achats destinés à confectionner les engins explosifs. Ibrahim El Bakraoui, qui se fera exploser à Zaventem, est un des membres le plus actifs dans les emplettes. Najim Laachraoui - considéré comme l’artificier du groupe – et Osama Krayem seront aussi identifiés a posteriori lors de ces emplettes où ils utilisaient, à l’occasion, un trolley à commissions.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...