Non, il n’y a pas de danger sous les gants des pompiers

Les gants en nitrile sous les gants anti-feu des pompiers ne sont pas dangereux, assure le Conseil Supérieur de la Santé. Ils sont même recommandés pour protéger contre les particules fines potentiellement cancérigènes.

Alain Wolwertz
La question de la décontamination des équipements d’intervention des pompiers, pollués par des particules fines, est essentielle
La question de la décontamination des équipements d’intervention des pompiers, pollués par des particules fines, est essentielle ©EdA Mathieu GOLINVAUX 

L’utilisation de sous-gants en nitrile-butadiène ne représente quasi aucun danger et offre même une protection supplémentaire contre le risque d’exposition prolongée à des substances cancérigènes, a fait savoir le Conseil Supérieur de la Santé dans un avis publié la semaine dernière.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...