France: tricherie à la fac, 50% des copies étaient rédigées à l'aide d'une intelligence artificielle

Des similitudes troublantes entre les copies ont alerté un enseignant d’université à Lyon. Ces devoirs avaient été rédigés à l'aide d'un logiciel.

La Rédaction de L'Avenir

Un devoir maison à rendre pour des élèves en handicapologie à la faculté de Lyon. Le sujet: « Définir les grands traits de l’approche médicale du handicap en Europe. » Jusque là rien de très surprenant. Sauf que, à la remise des copies, le professeur Stéphane Bonvallet s'est rendu compte de grandes similitudes dans les copies rendues.

En recoupant les copies des élèves, il a pu démasquer une grande opération de triche puisque 50 % des copies étaient rédigées par l’intelligence artificielle ChatGPT. « Il ne s’agissait pas de copier-coller. Mais les copies étaient construites exactement de la même manière, raconte-t-il au journal Le Progrès.

Le professeur a été très surpris, « n’ayant jamais pensé cette intelligence artificielle capable d’être aussi performante (…) notamment en rédigeant un devoir qui méritait la note moyenne ». En l'absence de règlement sur ce cas précis, les élèves ont obtenu la note de 11,75.

Le professeur dit avoir averti la direction à qui il a remis les copies. Une « enquête » a été ouverte.

« Cette pratique pose un véritable problème d’intégration des savoirs car les élèves n’ont plus besoin d’effectuer la moindre recherche pour composer », s’inquiète-t-il.

Après ces révélations, plusieurs professeurs auraient aussi découvert des « copies louches », indiquant que cette pratique pouvait être de plus grande ampleur que ce cas isolé.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...