Les pensions belges recalées par l’Europe ?

La Belgique pourrait passer à côté de près de 900 millions d’euros de subsides européens si elle ne revoit pas, d’urgence, sa réforme des pensions.

Céline Demelenne
 La réforme de la ministre Karine Lalieux (PS) semble passer à côté des exigences européennes.
La réforme de la ministre Karine Lalieux (PS) semble passer à côté des exigences européennes. ©BELGA/BELPRESS 

Ce vendredi, le gouvernement fédéral doit, en principe, solliciter un premier versement européen de près de 900 millions d’euros dans le cadre du plan de relance. Pour que la Commission européenne débloque cette importante subvention, la Belgique est néanmoins tenue de remplir toute une série de critères. C’est là que le bât blesse. Car la Commission exige notamment des avancées en matière de financement et de soutenabilité des systèmes de pensions. Or, la réforme portée par la ministre belge des Pensions, Karine Lalieux (PS), et validée par la Vivaldi en juillet dernier ne satisfait manifestement pas cet objectif.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...