Les cadors [CRITIQUE] - La maladresse des frangins

Ce que ça raconte

Élise Lenaerts
Les cadors [CRITIQUE] - La maladresse des frangins

Antoine, marié et père de deux enfants, ne pourrait être plus différent de son frère, Christian, un éternel ado bagarreur, champion des coups foireux.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...