Des coups de fouet pour “trafic de devises”  : le jugement “délirant” contre Olivier Vandecasteele

L’humanitaire belge, dont on pensait connaître la terrible peine de prison (28 ans), a en fait écopé de 40 ans, ainsi que de 74 coups de fouets.

Clément Boileau
 Olivier Vandecasteele est détenu en Iran depuis le 24 février 2022.
Olivier Vandecasteele est détenu en Iran depuis le 24 février 2022. ©- 

De la peine infligée à l’humanitaire belge Olivier Vandecasteele, retenu prisonnier en Iran depuis la fin février 2022, on pensait connaître le nombre d’années (28 ans), et on subodorait le motif (espionnage, confirmé depuis). L’on apprenait ce mardi que la peine de prison se monte en fait à 40 ans et est assortie de 74 coups de fouets. Et que le Belge fut également “jugé” pour avoir prétendument espionné pour le compte d’agents étrangers, notamment des États-Unis.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...