Procès des attentats | Transferts des détenus : entêtement et amateurisme ?

Les détenus continuent à être fouillés à nu de manière quotidienne. Certaines motivations énoncées par la police sont tout simplement fausses.

Emmanuel Huet
 Les détenus continuent d’être fouillés à nu tous les jours, malgré l’ordonnance du juge des référés qui les interdit.
Les détenus continuent d’être fouillés à nu tous les jours, malgré l’ordonnance du juge des référés qui les interdit. ©Photo News 

Sur quoi reposent les motivations des fouilles à nu avec génuflexion imposées quotidiennement aux accusés de ce procès ? Alors que l’ordonnance rendue par le juge des référés concernant les conditions de transfert des accusés interdisait ces pratiques systématiques, la police fédérale en charge des transferts ne semble pas en tenir compte. Désormais, elle doit motiver quotidiennement ce qui justifie ces pratiques.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...