New York: le procès de l'attentat de 2017 débute ce lundi avec des victimes belges

Ce lundi, à New York, débute le procès des attentats du 31 octobre 2017. Une Belge était décédée et trois autres avaient été grièvement blessés.

Emmanuel Huet
 Le véhicule avait zigzagué pendant plusieurs centaines de mètres afin de faire le plus grand nombre de victimes.
Le véhicule avait zigzagué pendant plusieurs centaines de mètres afin de faire le plus grand nombre de victimes. ©AFP 

"J e me souviens de tout. On était au feu rouge, à l’arrêt et on se met en route. On est l’un derrière l’autre et, soudain, dans mon dos, j’entends une voiture qui commence à déraper. " Ce 31 octobre 2017, Aristide Melissas est en famille à New York. Ces bruits de pneus qui crissent derrière la famille belge, c’est un pick-up fou conduit par Sayfullo Saipov. Né en Ouzbékistan, le conducteur veille à happer le plus grand nombre de passants et de cyclistes sur cette voie touristique. À l’image des attentats de Nice (14 /7/2016), de Barcelone (17/8/2017) ou de Berlin (19/12/2016), le terroriste fauche des anonymes au volant d’un véhicule bélier.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...