Dakar (Etape 5) : Et de deux pour Al-Attiyah, gamelle pour Loeb

Le Qatari, remonté contre les organisateurs, accroit son avance au classement général

Martin Businaro
Galipette et nouvelle perte de temps pour Loeb...
Galipette et nouvelle perte de temps pour Loeb... ©ASO

Il y avait de la tension mercredi soir dans le bivouac du Dakar après que les organisateurs aient annoncé redonner de la puissance aux Audi RS-Q hybrides. Se sentant directement concernés par cette modification de la BoP afin d'aider les bolides aux anneaux à recoller à son Toyota Hilux en tête de la hiérarchie, Nasser Al-Attiyah et son copilote Matthieu Baumel n'ont pas hésité à crier haut et fort leur colère. Résultat, le Qatari et le Français étaient remontés comme des pendules et ont mis tout le monde d'accord dans la 5ème étape autour de Ha'Il.

Le leadership a changé de mains à plusieurs reprises au cours de la journée mais le tenant du titre a finalement réalisé le meilleur temps de la spéciale grâce à un dernier coup de rein dans le dernier tronçon et devancé pour 1"17 l'Audi de Carlos Sainz. Stéphane Peterhansel, sur l'autre Audi, complète le podium à 3"44. Un podium sur lequel Sébastien Loeb aurait pu monter si le pilote Hunter n'était pas parti à la faute dans les derniers kilomètres. L'Alsacien s'est retourné et a dû changer une roue, l'opération coutant près de 20 minutes au duo Loeb-Lurquin.

Grâce à cette deuxième victoire d'étape, Al-Attiyah accroit donc son avance au classement général avec 22 minutes d'avance sur Peterhansel. Yazeed Al Rajhi, 4ème de la journée, complète le tiercé provisoire sur sa Toyota Hilux. Le Saoudien possède un retard de 27 minutes tandis que Sainz et Henk Lategan (Toyota) se hissent dans le quinté de tête avec respectivement 34 et 57 minutes de retard.

Demain, cap sur Al Duwadimi. Les concurrents s’attaquent à la plus longue étape du Dakar, qui comprend également le plus gros kilométrage en spéciale. Les grandes pistes roulantes de la première moitié du parcours verront le compteur défiler à belle allure, sur de grands plateaux. La dose de dunes à franchir dans le dernier tiers de course apportera à la fois de la variété et de l’indécision à cette journée.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...