Vers un retour au travail plus précoce des malades de longue durée

Trajet de réinsertion revu, responsabilisation accrue des acteurs… Différentes mesures ont été mises en place, au cours de l’année 2022, pour inciter les malades de longue durée à retrouver plus tôt le chemin du travail. Qu’en pensent les principaux acteurs concernés: médecins-conseils, médecins du travail et employeurs ? Quels sont les points qu’il faudrait encore améliorer ? Un nouveau cadre et des points à améliorer

Caroline Desorbay

Ne plus se baser sur l’incapacité de la personne mais plutôt valoriser ses capacités restantes, c’est le principe qui sous-tend les trajets de réintégration. Exemple: une infirmière souffrant de douleurs lombaires ne peut plus manipuler de malades mais pourra être réaffectée à l’accueil d’une consultation.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...