Covid-19 : Pékin tente de rassurer, l’Europe se tâte à tester les voyageurs chinois

La levée des restrictions en Chine a fait exploser les cas de contaminations. L’UE doit décider d’une " approche commune " ce mercredi.

Clément Boileau
 Un hôpital surchargé, ce 3 janvier, à, Pékin.
Un hôpital surchargé, ce 3 janvier, à, Pékin. ©AFP 

L’inquiétude reste de mise en Chine, où l’épidémie de Covid progresse suite au relâchement opéré par le pays fin 2022 après presque trois ans de politique "zéro covid". Si, en apparence, les contaminations comme les décès demeurent plutôt stables à en juger par les données communiquées par l’organisation mondiale de la santé (OMS), le flou demeure sur la réalité et la mise à jour de ces chiffres (lire ci-dessous). Au point que l’agence a demandé au pays de partager en temps réel ses données épidémiologiques – sans parvenir à se faire entendre pour l’instant.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...