Légère éclaircie dans le marasme des investisseurs

L’année 2022 n’a pas été celle de l’investissement. La faute à la situation économique et au relèvement des taux d’intérêt.

Céline Demelenne
 Actions, obligations, cryptomonnaies: aucune piste n’a réellement été fructueuse en 2022.
Actions, obligations, cryptomonnaies: aucune piste n’a réellement été fructueuse en 2022. ©Blue Planet Studio - stock.adobe 

Obligations en berne, actions et fonds en chute libre, effondrement des cryptomonnaies : le moins que l’on puisse dire, c’est que 2022 n’a pas été très fructueuse pour les investisseurs. Ce mauvais bilan s’explique d’abord par une dégradation des perspectives économiques. "Au départ, cette année s’annonçait plutôt bien. Elle reste positive en termes de croissance économique, mais il est clair qu’on a connu une détérioration avec la guerre en Ukraine, la persistance de l’inflation et la mauvaise gestion de la pandémie de la part de la Chine", avance Philippe Ledent, économiste chez ING et chargé de cours à l’UCLouvain. Qui dit dégradation de la situation économique, dit altération des perspectives de bénéfices des entreprises. "Or, les bénéfices des entreprises, c’est le carburant des marchés d’actions."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...