Réfugiés ukrainiens : l’engouement des hébergeurs s’essouffle (vidéos)

Pour certaines familles, l’accueil des ressortissants ukrainiens devient pesant. La Région prendra-t-elle le relais ?

Céline Demelenne
 Les offres d’hébergements conventionnés sont encore trop peu nombreuses pour les Ukrainiens qui arrivent en Wallonie.
Les offres d’hébergements conventionnés sont encore trop peu nombreuses pour les Ukrainiens qui arrivent en Wallonie. ©Yves Bircic

Ce conflit aux portes de l’Europe a poussé des milliers de Belges à mettre tout ou partie de leur logement à disposition de ressortissants ukrainiens. Selon les chiffres de Fedasil, à la mi-juillet, 30% des réfugiés qui arrivaient en Belgique avaient besoin d’un logement. "À ce moment-là, 35 à 40% d’entre eux étaient orientés vers une famille d’accueil en Wallonie", précise Amandine Masuy, sociologue à l’Iweps.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...