Un Belge détenu depuis 9 mois en Iran : “Olivier est un otage, une monnaie d’échange”

Un Belge, Olivier Vandecasteele, coopérant, est détenu en Iran depuis 9 mois. Sa famille craint le pire et se sent lâchée par le gouvernement.

Jacques Duchateau

”Olivier est détenu en Iran depuis 9 mois dans des conditions épouvantables.” Nathalie, sa sœur, a tenu à s’exprimer ce vendredi matin en conférence de presse. Les yeux pleins de larmes, elle explique les conditions de détention de son frère, amaigri, malade et qui a entamé une grève de la faim. Enfermé dans une cave de 2 mètres sur 3, il dépérit de jour en jour.

Olivier est travailleur humanitaire depuis plusieurs années. Ses proches exhortent le gouvernement de mettre tout en œuvre afin qu’il soit libéré, quitte à l’échanger avec un prisonnier iranien. De son côté, l’Iran met de plus en plus la pression sur son otage, alors que la communauté internationale met elle la pression sur le gouvernement belge. Mais pas dans le bon sens pour Olivier Vandecasteele.

La Cour constitutionnelle a suspendu jeudi un traité de transfèrement avec l’Iran qui aurait permis un échange entre l’otage belge et un diplomate iranien condamné à 20 ans de prison en Belgique pour un projet d’attentat terroriste. Les autorités belges privilégiaient jusqu’à présent cette solution pour obtenir la libération de M. Vandecasteele. Elle est désormais inopérante, certainement dans les trois mois qui viennent, quand la Cour se prononcera sur l’annulation proprement dite du texte.

Dans l’immédiat, les proches de l’otage attendent d’être reçus dans les meilleurs délais par le Premier ministre et les ministres des Affaires étrangères et de la Justice. Ils décideront après cette entrevue de la suite de leurs actions.

CP Famille Olivier Vandecasteele, otage en Iran  © Jacques Duchateau
La famille d'Olivier Vandecasteele, otage en Iran, a fait face à la presse ce vendredi 9 décembre 2022. ©© Jacques Duchateau
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...