Sprays nasaux décongestionnants: pas plus de 30 jours par an

Pousser la porte d’une officine pour acheter un spray décongestionnant, c’est de saison. Attention, ces produits peuvent être très addictifs et provoquer, en quelques semaines, une rhinite chronique médicamenteuse, prévient le Dr Thibert Robillard, président de l’Union professionnelle belge ORL.

Caroline Desorbay
 En deux ou trois semaines, un spray vasoconstricteur peut générer une rhinite chronique médicamenteuse.
En deux ou trois semaines, un spray vasoconstricteur peut générer une rhinite chronique médicamenteuse. ©Syda Productions – stock.adobe.c 

Ils ont pour nom Otrivine, Nesivine, Sofrasolone… Ils sont miraculeux pour déboucher les nez complètement bouchés. Mais, en quelques jours, la dépendance peut s’installer…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...