Procès des attentats: pour composer le jury, on aura entendu de tout comme excuses

Plusieurs dizaines de candidats jurés ont usé de tous les arguments possibles pour ne pas figurer dans le jury du procès des attentats. Entre rires et pleurs, certains moments étaient épiques.

Emmanuel Huet
Tout au long de cette journée, des dizaines de candidats jurés ont tenté d’obtenir une dispense.
Tout au long de cette journée, des dizaines de candidats jurés ont tenté d’obtenir une dispense. ©EdA Huet

À l’école, il y a toujours un élève qui avance une excuse bidon pour ne pas suivre le cours de gym. Par moments, on a vécu ce type de scène devant la cour d’assises devant juger les attentats de Bruxelles. Ce mercredi, on a assisté à un long défilé de candidats jurés qui ne voulaient en rien faire partie du jury qui devra juger les attentats du 22 mars 2016. Sur 1 000 candidats, 339 avaient déjà été dispensés avant l’audience de composition. Invoquer la nécessité d’être présent au boulot ne passe pas face à la présidente Laurence Massart qui répond généralement: "Je ne vous dispense pas", "il y a beaucoup d’employeurs qui seront dans l’embarras. "

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...