COP27 : le Fonds pertes et dommages est la seule victoire, mais elle est à valider

La prise en compte les pertes et dommages des pays vulnérables est la seule victoire de la COP27. Mais il faudra la valider.

Alain Wolwertz
 Les inondations au Pakistan illustrent encore l’importance de dégager des moyens pour aider les sinistrés climatiques.
Les inondations au Pakistan illustrent encore l’importance de dégager des moyens pour aider les sinistrés climatiques. ©AFP 

À l’issue d’une COP27 qui n’est pas parvenue à acter la programmation de sortie des énergies fossiles et qui n’engage pas à accélérer la nécessaire réduction des gaz à effet de serre, la décision de créer un fonds pour financer les pertes et dommages des pays les plus menacés et déjà touchés par le changement climatique fait un peu figure de prix de consolation.