Pourquoi encore lire Proust aujourd’hui ?

D’une longueur peu commune et réputé difficile, " À la recherche du temps perdu " est pourtant toujours lu, cent ans après la mort de son auteur.

Michel PAQUOT
 Les très beaux dessins de Stéphane Manel illustrent subtilement le livre de Corinne Maier, «Monsieur Proust».
Les très beaux dessins de Stéphane Manel illustrent subtilement le livre de Corinne Maier, «Monsieur Proust».

Marcel Proust est sans doute l’écrivain français (avec Céline) sur lequel on a le plus écrit. Et À la recherche du temps perdu (1913-1927) est sans cesse réédité (ces jours-ci au Livre de poche). Mais en quoi ces milliers de pages sont-elles encore actuelles ? "En décrivant son monde, Proust parle de chacun de nous, répond Thierry Laget, auteur d’un passionnant essai sur le prix Goncourt décerné à l’écrivain. Les vérités psychologiques, sentimentales, sensuelles, qu’il a découvertes sont universelles, intemporelles. Elles expliquent si bien ce que nous vivons nous-mêmes que nous avons l’impression qu’il nous a percés à jour ou qu’il n’a écrit que pour nous. Le roman contient des réflexions sur l’amour, la jalousie, la mort, le deuil, la guerre, d’une profondeur inégalée. En le lisant, on ne prend qu’un risque: celui de s’instruire, de s’émerveiller, de s’émouvoir. Et puis, surtout, on rit à chaque page."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.