Dix articles pour nos abonnés à ne pas manquer ce vendredi 18 novembre

Cancer du pancréas : l’importance du dépistage ; Des trains rapides plus modernes vers l’Allemagne ; Prolongation de Martinez : une certaine impatience.

La Rédaction de L'Avenir
 La prolongation du contrat de Roberto Martinez traîne et ça commence à l’agacer.
La prolongation du contrat de Roberto Martinez traîne et ça commence à l’agacer. ©Photo News / Peter De Voecht

1.SANTÉ | Cancer du pancréas: le dépistage est essentiel pour les personnes à risque

Silencieux et agressif, le cancer du pancréas est l’un des cancers les plus redoutés. 85% des cas sont diagnostiqués à un stade avancé. Seulement une personne sur dix présente un taux de survie de 5 ans. Il existe un dépistage précoce pour les profils à risque : les personnes qui souffrent d’obésité, de diabète ou présentent des facteurs héréditaires ou familiaux.

2.MOBILITÉ | Des trains plus modernes sur la ligne ICE Bruxelles-Francfort

Chaque jour, sept liaisons ferroviaires directes relient Bruxelles à Francfort en près de trois heures. Moins connue que les Thalys et les Eurostars, cette ligne à haute vitesse, inaugurée il y a vingt ans déjà, rencontre un succès croissant. Pour l’année 2022, la Deutschebahn s’attend à atteindre un nouveau record avec plus d’un million de passagers transportés par les trains ICE, avec des départs toutes les deux heures dans les deux directions, et des pointes allant jusqu’à 300 km/h.

En 2024, DB mettra en service des rames ICE3 Neo plus modernes sur cette ligne.

3.RÉGIONS | Pas d’accès pour les PMR et les vélos en gare de Marloie

Les Amis du Rail, qui depuis plus de 35 ans œuvrent pour défendre le rail en province de Luxembourg, ont cueilli les navetteurs, et tous les autres usagers, à leur descente ou à la montée de leur train, jeudi matin à Marloie.

Avec le soutien de leurs fidèles partenaires et de la Commune de Marche, ses représentants sont allés à leur rencontre, en leur servant croissants et café, pour récolter leurs doléances sur les soucis rencontrés en gare famennoise.

4.RÉGIONS | Harcèlement scolaire: qu’est-ce qui est mis en place dans les écoles verviétoises ?

Alors qu’un plan visant à harmoniser la prévention contre le harcèlement a été approuvé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, et doit être soumis à un vote au parlement début 2023, l’Avenir fait le point sur ce qui existe déjà dans l’arrondissement de Verviers à travers quelques exemples dans cinq établissements scolaires (du primaire et du secondaire).

5.Dinant: La taxe «kayaks» devra être revotée... en public

On est en droit parfois de se demander : Mais comment font-ils ?

Le lundi 24 octobre dernier, lorsque le point sur le règlement taxe relatif à la mise à l’eau d’embarcations est abordé en séance publique, le conseiller de l’opposition, Alain Besohé (LDB), cite maladroitement le nom de l’unique gérant de kayaks. Immédiatement, il est repris par le président du conseil communal, Lionel Naomé (ID!), car "on ne peut pas citer de nom". Le point est reporté et voté à huis clos.

Seulement voilà, ce report en séance fermée, qui a eu le don d’agacer le conseiller de la minorité, ne pouvait avoir lieu. Olivier Pitance, l’exploitant en question, l’a fait remarquer. Il faudra revoter. "Effectivement, reconnaît le bourgmestre Thierry Bodlet (ID!), on a constaté le lendemain qu’il y avait eu une erreur administrative".

6.SPORT | Roberto Martinez, une prolongation qui traîne

La Belgique dispute ce vendredi, au Koweït et contre l’Égypte (16 h en Belgique), son unique match amical avant son entrée en Coupe du monde, mercredi prochain contre le Canada. On y sera vite.

Ce qui ne va pas vite, en revanche, c’est l’état des discussions pour une prolongation du contrat de Roberto Martinez, qui sera en fin de bail après la Coupe du monde. Alors que les différents signaux envoyés ces dernières semaines laissaient entendre qu’une éventuelle prolongation était à l’ordre du jour, Jesse De Preter, l’avocat du technicien espagnol, est sorti du bois pour dire, au minimum, une certaine impatience.

7.ENSEIGNEMENT | Le principe de la «double immersion» validé

Lutte contre la pénurie de profs, apprentissage en immersion, taille des classes : la commission Éducation a tranché sur certains dossiers chauds.

8.SPORT | Nos consultants préfacent la Coupe du monde: « Si les Diables vont en quart, ce sera déjà très bien »

Après s’être glissé dans la peau du sélectionneur, Alex Teklak, Jérémy Taravel et Thomas Chatelle ont retrouvé leur habitat plus naturel en analysant les ambitions des Diables. Avec un mot d’ordre: méfiance avec ce premier tour unanimement qualifié de piégeux.

9.RÉGIONS | Semaine de l’arbre: plumages, voyages et images

Serge Sorbi est un spécialiste de la chouette de Tengmalm. Une espèce parmi d’autres qu’ il fera découvrir au grand public dans le cadre de la Semaine de l’arbre.

Des petits oiseaux en pierre sur l’appui de fenêtre, un autre collé sur la vitre pour que les vrais ne s’y écrasent pas, un nichoir suspendu près de la véranda, des dizaines de livres spécialisés sur une étagère: c’est sûr, quand on entre chez Serge Sorbi, à Meeffe, on sait, on sent, qu’on se trouve chez un passionné d’oiseaux. Un intérêt qui lui vient du temps de ses études secondaires à Saint-Roch Ferrières, où existait un groupe ornithologique. "Mais déjà tout petit, j’étais passionné par la vie des bois, Davy Crockett, les trappeurs…" Puis il y aura les voyages, avec l’école d’abord, de son côté ensuite, pour observer les oiseaux dans leur environnement, pour "chasser" des espèces en particulier. Serge Sorbi a ainsi visité la Camargue, une bonne partie des pays d’Europe avec une prédilection pour ceux du nord et la Pologne, l’Alaska, l’Inde (13 fois!), le Maroc, la Tanzanie, le Kenya… Comme accompagnateur puis comme guide. Et la photographie animalière s’est imposée à lui au fil du temps, "pour garder trace de ce qu’on observe".

10.CULTURE | Pourquoi encore lire Proust aujourd’hui?

D’une longueur peu commune et réputé difficile, " À la recherche du temps perdu " est pourtant toujours lu, cent ans après la mort de son auteur. Marcel Proust est sans doute l’écrivain français (avec Céline) sur lequel on a le plus écrit. Et À la recherche du temps perdu (1913-1927) est sans cesse réédité (ces jours-ci au Livre de poche). Mais en quoi ces milliers de pages sont-elles encore actuelles ?