Pourquoi le documentaire « Riposte féministe » ne sera finalement pas projeté en Belgique

Des associations féministes qui apparaissent dans le documentaire ont appelé à son boycott, de peur de voir leurs militantes reconnues et ciblées par la droite extrême.

Michaël Degré
 Pas de sortie belge pour «Riposte féministe»
Pas de sortie belge pour «Riposte féministe» ©Wild Bunch

Riposte féministe, un documentaire français venu faire l’état des lieux du féminisme d’aujourd’hui sous forme de portraits et de témoignages, ne devrait finalement pas connaître de projection sur grand écran chez nous, alors qu’il devait sortir ce mercredi 16 novembre.

La sortie n’est, à dire vrai, pas véritablement "annulée", puisque le film a en fait été "déprogrammé" par les salles qui s’apprêtaient à le projeter. En cause: des scènes lors desquelles les deux réalisateurs – les Français.e.s Marie Perennès et Simon Depardon – se sont glissés, au cœur de plusieurs manifestations.

Filmées sans autorisation

Des scènes qui ont fait, avant même la sortie du film, polémique sur les réseaux sociaux puisque certaines associations féministes, "Lesbiennes contre le patriarcat" en tête, y ont appelé au boycott du film, estimant avoir été filmées sans leur consentement – ce que la loi n’impose toutefois pas lors de manifestations "publiques".

Elles estiment également que ces passages risquent de faire de leurs militantes des cibles trop faciles à identifier et à atteindre pour leurs détracteurs, souvent issus de la droite extrême. Face à cette polémique naissante, les salles belges qui avaient choisi de programmer le film ont donc prudemment fait volte-face.