Policier tué à Schaerbeek : Yassine M. « cochait toutes les cases » pour le qualifier de terroriste

L’évaluation de la dangerosité de Yassine M. a été baclée. Trop d’éléments dans son dossier convergeaient vers la conclusion qu’il aurait dû être privé de liberté. 

Emmanuel Huet
 Le meurtre de Thomas Monjoie aurait-il pu être évité? Le profil de Yassine M. aurait dû alerter les magistrats.
Le meurtre de Thomas Monjoie aurait-il pu être évité? Le profil de Yassine M. aurait dû alerter les magistrats. ©doc

Quels éléments les ministres de l’Intérieur et de la Justice vont-ils apporter ce lundi après en commission parlementaire ? L’enquête devra déterminer les éventuels manquements dans la procédure n’ayant pas permis d’empêcher Yassine M. d’attaquer les deux policiers. Michaël Dantinne, criminologue et professeur à l’ULiège rappelle cependant que l’individu "était à sa place", dit-il en faisant référence à la liste OCAM. Cette liste contient actuellement 703 personnes fichées pami lesquelles 117 sont catégorisées EPV "extrémiste potentiellement violent". Yassine M. en faisait partie, ce qui signifie que l’OCAM avait bien cerné la nature du personnage. Dès lors comment un individu connu pour sa dangerosité et faisant partie de cette liste restreinte a pu conserver sa liberté alors qu’il tenait des propos haineux à l’égard des policiers ?