Policier tué à Bruxelles : « Pas une décision à la va-vite »

Selon les ministres de la Justice et de l’Intérieur, il n’y a pas eu de dysfonctionnements dans le suivi de l’auteur de l’attaque qui a tué un policier jeudi dernier.   L’analyse n’est pas du goût de tous les partis.

Emmanuel Huet
 Les ministres de l’Intérieur et de la Justice ont expliqué aux parlementaires qu’il n’y avait pas eu de dysfonctionnements. Surprenant?
Les ministres de l’Intérieur et de la Justice ont expliqué aux parlementaires qu’il n’y avait pas eu de dysfonctionnements. Surprenant? ©BELGA 

Faut-il s’en étonner mais aucune erreur n’aurait été commise par les magistrats et par le parquet dans la gestion de l’attaque qui a coûté la vie à un policier jeudi 10 novembre à Schaerbeek.