Guerre en Ukraine : l’UE lance sa mission de formation et d’entraînement de militaires ukrainiens

La mission d’assistance militaire à l’armée ukrainienne prévoit de former et entraîner jusqu’à 15.000 militaires.

Josep Borrell
Josep Borrell ©AFP

Les ministres européens des Affaires étrangères ont validé lundi le lancement, qui devrait être opéré d’ici la fin du mois, de la mission d’assistance militaire à l’armée ukrainienne (EU MAM Ukraine), qui prévoit de former et entraîner jusqu’à 15.000 militaires, a indiqué lundi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Ces militaires seront formés notamment en Pologne et en Allemagne, mais aussi dans d’autres pays de l’UE, avec une coordination des initiatives depuis Bruxelles, puisque le quartier général opérationnel y sera installé au sein du Service européen pour l’action extérieure (SEAE).

La Belgique devrait participer avec cinquante à cent personnes. La Défense belge a proposé une contribution dans différents domaines d’expertise que ce soit le déminage (sur terre ou en mer), l’entrainement de l’armée de terre ou dans des aspects plus spécifiques tels que les forces spéciales.

Les ministres européens de la Défense reviendront sur les aspects pratiques ce mardi, lors de leur réunion à Bruxelles, mais le Haut représentant Josep Borrell a d’ores et déjà insisté sur la rapidité "record" de mise en œuvre de la décision.

Devant les journalistes, Borrell a aussi tenu à faire le point sur l’investissement européen dans l’aide militaire à l’Ukraine, objet récurrent de comparaison avec l’effort américain.

"Au moins huit milliards d’euros d’équipements militaires ont déjà été fournis à l’Ukraine par l’Union européenne et ses États membres. Cela représente à peu près 45% de l’effort consenti par les États-Unis, ce qui n’est donc pas négligeable", a-t-il affirmé sur base de calculs de ses services.

Quant à la position de l’UE sur l’issue potentielle du conflit, les ministres européens ont réaffirmé à leur homologue ukrainien Dmytro Kouleba que l’Union resterait aux côtés de l’Ukraine "jusqu’à la victoire ukrainienne, ce qui doit être compris selon les critères de l’Ukraine".