Hoka Hey! - La fureur de ne pas mourir

Avec un western qui fait la part belle au peuple indien, le jeune Français Neyef signe l’un des romans graphiques de l’année.

Michaël Degré
 Graphiquement, le travail de Neyef, inspiré autant du manga que de l’école franco-belge, constitue un régal pour les yeux.
Graphiquement, le travail de Neyef, inspiré autant du manga que de l’école franco-belge, constitue un régal pour les yeux.

La façon dont l’homme blanc a colonisé le continent américain, expurgeant au passage ses terres du peuple indien, a fait l’objet d’une multitude de fictions, pas uniquement dessinées. Le sujet est loin d’être tari, ainsi que le prouve Neyef, un jeune auteur français, avec Hoka Hey !, un roman graphique assez fabuleux, publié sous la bannière du Label 619, une collection qui a récemment migré depuis Ankama pour trouver refuge chez un autre éditeur, en l’occurrence Rue de Sèvres. "J’ai toujours eu envie de dessiner un western, assure l’auteur français de 36 ans. Mais avec une prédilection pour le peuple indien, qui a souvent eu le mauvais rôle."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.