Black Panther : Wakanda Forever [CRITIQUE] - Panthère, nom féminin

Toujours autant empreint de mythologie(s), le deuxième volet de la saga la plus black d’Hollywood se veut aussi très « girl power ». Ça s’éparpille un peu, mais ça tient la route.

Michaël Degré
 Les femmes ont pris le pouvoir au Wakanda.
Les femmes ont pris le pouvoir au Wakanda. ©Copyright 2022 MARVEL. 

Quatre ans qu’on attendait la suite. Et Marvel avait, il est vrai, une bonne excuse pour nous faire lanterner: Chadwick Boseman, l’interprète principal de Black Panther, le premier film de super-héros noir de l’histoire du cinéma, était décédé entre-temps, d’un cancer qu’il avait caché à tout le monde… avant de signer pour cinq films. Embarrassant.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.