Grand Chelem de judo: Matthias Casse et Gabriella Willems en finale à Bakou, Abdul Malik Umayev pour le bronze

Matthias Casse, en -81 kg, et Gabriella Willems, en -70 kg, se sont qualifiés pour la finale dans leur catégories respectives samedi au Grand Chelem de judo de Bakou, assurant à la délégation belge de rentrer d’Azerbaidjan avec au moins deux médailles dans ses valises.

 Matthias Casse
Matthias Casse ©BELGA

Abdul Malik Umayev, qui combattre pour le bronze en -73 kg, pourrait apporter une 3e médaille

Exempté de 1er tour, Matthias Casse, N.2 mondial a écarté sur ippon au 2e tour le Mongol Bolor-Ochir Gereltuya (IJF 51), avant de s’imposer, aussi sur ippon, face au Roumain Catalin Marian (IJF 185).

En demi-finales, Matthias Casse a écarté sur ippon l’Italien Giacomo Gamba (IJF 99). Le vice-champion du monde retrouvera en finale Saeid Mollaei, 7e mondial, tombeur en demi-finales du Hongrois Attila Ungvari, 13e mondial. Né en Iran, Saeid Mollaei, 30 ans, avait été sacré champion du monde en 2018 sous les couleurs iraniennes. Il avait défrayé la chronique un an plus tard lorsqu’il révéla avoir été forcé par les autorités iraniennes de perdre sa demi-finales contre Casse aux Mondiaux 2019 de Tokyo pour ne pas avoir à rencontrer l’Israélien Sagi Muki en finale. Il avait quitté l’Iran après ces Mondiaux et obtenu la nationalité mongole, pays pour lequel il devient vice-champion olympique l’an dernier, avant d’obtenir cette année un passeport azerbaidjanais.

Qualifié pour la finale, Matthias Casse, 25 ans, va décrocher sa 6e médaille en Grand Chelem, lui qui en compte pour l’instant 3 en or, 1 en argent et 2 en bronze. Cette année, il a remporté deux tournois en début d’année, le GP du Portugal en janvier et le Grand Chelem de Tel Aviv en février. Il a terminé 2e de l’Euro en avril à Sofia et 2e des Mondiaux le mois dernier à Tachkent.

Gabrilla Willems va elle disputer samedi sa seconde finale d’affilée en Grand Chelem en catégorie des -70 kg, après Abou Dhabi où elle a décroché l’argent le mois dernier.

La Liégeoise, 24e mondiale, était dispensée de 1er tour. Elle a entamé son tournoi par une victoire sur ippon au 2e tour face à l’Allemande Sarah Mehlau (IJF 86) et s’est hissée en quarts de finale grâce à son succès sur waza-ari face à la Turque Fidan Ogel (IJF 31). 

Gabriella Willems s’est qualifiée pour les demi-finales en l’emportant sur ippon face à la vice-championne du monde, la Croate Lara Cvjetko, 6e mondiale et médaille d’argent l’a dernier à Bakou. C’est encore sur ippon qu’elle a forcé les portes de la finale en dominant cette fois Elisavet Teltsidou, 21e mondiale. La Liégeoise a ainsi pu prendre sa revanche face à la Grecque, qui l’avait battue au golden score après trois pénalités en finale du Grand Chelem d’Abou Dhabi le 22 octobre dernier. 

En finale, Gabriella Willems sera opposée à la Néerlandaise Sanne Van Dijke, 2e mondiale, vice-championne d’Europe et médaille de bronze des derniers Mondiaux et des Jeux olympiques de Tokyo.

Revenue à la compétition fin avril à l’Euro après une absence d’un an en raison d’une opération au genou, Gabriella Willems est ainsi assurée de décrocher une 4e médaille en Grand Chelem, après l’argent à Dusseldorf en 2020 et à Abou Dhabi cette année, et le bronze à Tbilissi en 2021. 

Abdul Malik Umayev (IJF 92) tentera lui de décrocher le bronze en -73 kg. Dispensé de 1er tour, a battu sur waza-ari au 2e tour le Gambien Faye Njie (IJF 38), il a dominé sur ippon l’Azerbaidjanais Rustam Orujov (IJF 16). Le judoka belge de 22 ans a ensuite été envoyé en repêchages après avoir été battu sur ippon par un autre Azerbaidjanais, Hidayat Heydarov (IJF 3), champion d’Europe en avril à Sofia et médaille de bronze des Mondiaux le mois dernier.

En repêchages, Abdul Malik Umayev, médaille de bronze du Grand Chelem d’Antalya en avril, a battu le Turc Umalt Demire (IJF 94) sur ippon, gagnant le droit de combattre pour le bronze face à l’Ouzbèke Murodjon Yuldoshev, 9e mondial. 

Vendredi, Mina Libeer a terminé au pied du podium en -57 kg, s’inclinant face à la championne olympique en titre et championne d’Europe 2018, la Kosovare Nora Gjakova (IJF 9) dans le combat pour la médaille de bronze.

Dimanche, ce sera au tour de Sophie Berger de monter sur le tatami en -78 kg.