Les nouveaux rythmes scolaires en FWB profitent au tourisme durant les vacances d’automne

Les vacances scolaires de deux semaines en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) durant cette période automnale ont eu un impact positif sur le tourisme.

 L’Observatoire wallon du Tourisme a indiqué vendredi que son bilan était «globalement positif».
L’Observatoire wallon du Tourisme a indiqué vendredi que son bilan était «globalement positif». ©BELGAIMAGE

L’Observatoire wallon du Tourisme a indiqué vendredi que son bilan était "globalement positif".

Parmi les opérateurs touristiques interrogés par l’Observatoire wallon du Tourisme, 81% se disent satisfaits à très satisfaits de la fréquentation lors des deux semaines de vacances d’automne 2022. Les principaux motifs de satisfaction sont un taux d’occupation de 68% en moyenne pour les hébergements touristiques et une hausse de fréquentation dans la majorité des attractions.

La réforme des rythmes scolaires a eu un impact positif sur la fréquentation en particulier pour les attractions, les musées et les maisons du tourisme. La période de deux semaines a permis d’avoir de bons chiffres malgré le contexte de crise énergétique actuel.

Les origines de la clientèle restent cependant à proximité de la Wallonie. On dénombre en effet 81,9% de Belges, 8,18% de Néerlandais et 6,65% de Français. La cote de notoriété de la Wallonie sur son site de réservation touristique VISITWallonia reste stable à 8,4/10 malgré l’augmentation du nombre d’adhérents.

Certains lieux tirent de gros bénéfices du nouveau calendrier scolaire, à l’instar du mémorial de la bataille de Waterloo. Le nombre total de visiteurs sur ce lieu lors de la semaine précédant la Toussaint a plus que doublé en comparaison avec la même semaine l’année dernière.

L’effet dépasse même la frontière linguistique. Le parc d’attractions Bellewaerde, situé à Ypres en Flandre, constate un très bon taux de fréquentation pour ce début de saison automnale. "Nous avons décidé d’ouvrir nos portes plus tôt cette année pour nous adapter à notre public francophone. Nous avons une augmentation des chiffres de fréquentation, en particulier lors de notre première semaine", déclare Caroline Bonte, assistante marketing chez Bellewaerde. Ce succès peut être également dû à la météo clémente de ces dernières semaines.