France : Lidl devant le tribunal pour avoir vendu de l’alcool à un jeune qui s’était tué en scooter

Un supermarché Lidl d’Urrugne, au Pays basque, comparaît ce jeudi devant le tribunal correctionnel.

La Rédaction de L'Avenir
Le magasin Lidl d’Urrugne dans les Pyrénées-Atlantiques, en France, est jugé ce jeudi 3 novembre.
Le magasin Lidl d’Urrugne dans les Pyrénées-Atlantiques, en France, est jugé ce jeudi 3 novembre. ©BELGA

Kilian, 16 ans, est décédé alors qu’il se trouvait au guidon de son scooter. Il a été percuté par un ami, lui-même sur un deux-roues. Ils avaient consommé de l’alcool avant le drame.

"L’enquête a fait apparaître que de l’alcool avait été vendu à des mineurs", souligne Me Tugas pour qui "Lidl n’est pas responsable de la mort de Kilian mais est responsable d’avoir vendu de l’alcool à des jeunes de moins de 18 ans".

Le magasin Lidl d’Urrugne dans les Pyrénées-Atlantiques, en France, est jugé ce jeudi 3 novembre.

« Prise de conscience »

Rares sont les commerces qui ont été poursuivis pour des ventes d’alcool à des mineurs, encore moins pour une enseigne de cette importance. Elles seraient pourtant nombreuses à ne pas respecter l’interdiction de vente.

La maman de la victime "ne demande pas de dommages et intérêts mais veut faire de la prévention". Il doit y avoir une "prise de conscience" de la part du personnel des grandes surfaces. "Il faut que chaque caissier se dise que ça pourrait être son gamin. Les jeunes ont envie de faire la fête. Nous, en tant que parents, on doit encadrer ça, mais il y a des lois qui sont faites pour les protéger à l’extérieur. Nos gamins n’ont pas été protégés", expliquait-t-elle sur RTL France.