Close, Mascarade, Le bal de l’enfer, La proie du diable: les 4 sorties cinéma de ce mercredi 2 novembre 2022

Forcément un peu d’horreur, quelques frissons, une piscine et même du hockey sur glace : il y a tout cela, et c’est à peu près tout, dans les sorties cinéma de ce mercredi 2 novembre 2022. Les critiques de L’Avenir vous disent quoi en penser. Vous n’êtes pas obligés de les croire. Juste de les lire.

Michaël Degré
Élise Lenaerts
Elli Mastorou
Constant Carbonnelle
Close, Mascarade, Le bal de l’enfer, La proie du diable: les 4 sorties cinéma de ce mercredi 2 novembre 2022
©ÉdA

1Mascarade

Ce que ça raconte

Un gigolo et une arnaqueuse décident de monter une combine pour sortir de la dépendance financière. Leurs cibles respectives: une vieille gloire fanée du cinéma, et un agent immobilier coincé dans sa routine conjugale.

Ce qu’on en pense

Malgré quelques répliques piquantes dans lesquelles on retrouve toute la verve de Nicolas Bedos, ce petit jeu des arnaqueurs finit par être lassant. On attendait (beaucoup) mieux après La belle époque.

La critique complète

2Close

Ce que ça raconte

L’amitié fusionnelle de Léo et Rémi va être chamboulée par les remarques dans la cour de récré. Quand Léo prend ses distances, Rémi ne va pas le supporter…

Ce qu’on en pense

Un récit de passage à l’âge adulte éclatant et sombre, tendre et cruel, intime et bouleversant: un des plus beaux films de l’année, tout simplement.

La critique complète

Notre rencontre avec Lukas Dhont

3La proie du diable

Ce que ça raconte

Le Vatican renforce son équipe d’exorcistes par une femme, la prénommée Ann. Et la voilà bientôt convoitée par Satan lui-même.

Ce qu’on en pense

Sœur Ann, Sœur Ann, ne vois-tu rien venir ? Non, que dalle, à part un film d’exorcisme qui répète ses gammes sans jamais effrayer personne. De saison, mais sans intérêt.

La critique complète

4Le bal de l’enfer (The Invitation)

Ce que ça raconte

Une jeune femme est invitée à un mariage dans un château familial et devient la cible d’un rituel sanglant.

Ce qu’on en pense

Ce pseudo-film de vampires sans intérêt se la joue horreur gothique à travers un récit cousu de fil blanc et dénué de toute originalité.

La critique complète