10 articles à ne pas manquer pour nos abonnés ce jeudi 27 octobre

Les récits incroyables du bourlingueur Philippe Lambillon ; Un « nouveau » GR en Wallonie ; À la recherche de l’eau chaude dans le sol wallon… Découvrez notre sélection de 10 articles pour nos abonnés.

La Rédaction de L'Avenir
 Durant ces voyages, Philippe Lambillon a souvent eu plus de peur que mal.
Durant ces voyages, Philippe Lambillon a souvent eu plus de peur que mal. ©EdA

1.RÉGIONS | Les «tribulations» de Philippe Lambillon, le bourlingueur: «ma survie relève d’une chance incroyable»

En près de cinquante ans, Philippe Lambillon a parcouru les quatre coins du monde! Que ça soit lors d’escapade en autarcie ou sous la casquette du bourlingueur, il a rencontré une multitude de tribus et vécu des moments aussi drôles que déjantés, avec parfois quelques frayeurs en prime.

Un an après le clap de fin des Carnets du bourlingueur, émission culte de la RTBF créée en 1991, cet intarissable aventurier rassemble quelques-uns de ses souvenirs en un recueil intitulé Au Hasard des Pistes : les Tribulations d’un Bourlingueur aux Éditions Luc Pire. En résulte une dizaine de récits de voyage, vécus dans plusieurs pays, que le journaliste namurois décrit avec beaucoup d’humour et d’autodérision.

2.RÉGIONS | Un sentier des Trois Bornes aux Trois frontières

C’est un des plus anciens tracés de grande randonnée en Wallonie, le GR 56, désormais appelé " Sentiers de l’Est de la Belgique" , a été entièrement actualisé. Un nouveau topoguide vient de paraître cet automne. L’ancienne édition, vieille de six ans, commençait à vieillir. "Un sentier de grande randonnée c’est un peu comme un être vivant: Il y a parfois des intempéries qui bouleversent les itinéraires et nous obligent à changer ou alors des correspondants locaux qui suggèrent de nouveaux tracés", explique Alain Carlier, administrateur des Sentiers de grande randonnée.

197 kilomètres permettent ainsi de relier les Trois Bornes aux Trois frontières à Ouren, avec plusieurs liaisons possibles via Eupen, Amblève ou encore Malmedy.

3.RÉGIONS | Une campagne de prospection géothermique à travers la province de Namur

Dans le cadre d’un projet européen INTERREG financé par l’Europe et la Région wallonne, une campagne de prospection va débuter, dès le 10 décembre, afin de déterminer la présence de roches favorables au développement de la géothermie profonde. Il s’agit d’une ressource énergétique sous forme de chaleur présente en sous-sol en profondeur (plusieurs kilomètres) permettant de réduire les émissions de CO2.

Cette campagne traversera les communes entre Andenne et Marche-en-Famenne.

4.RÉGIONS | La dalle de Louvain-la-Neuve restera éclairée la nuit

À partir du 1er décembre prochain et jusqu’au 31 mars, l ’éclairage public sera éteint à Ottignies-Louvain-la-Neuve de minuit à 5 h du matin, sauf sur le piétonnier de la cité universitaire. Ainsi en ont décidé les élus lors du dernier conseil communal.

5.RÉGIONS | On trichait déjà du temps des Romains, un dé pipé retrouvé à Habay

Le 9 septembre 2000, un groupe d’élèves sud-luxembourgeois participe aux fouilles archéologiques de la Villa de Mageroy (Habay-la-Neuve). Sous l’œil avisé de quelques archéologues travaillant sur le site, ils apprennent l’art de la fouille, pinceau et truelle à la main.

On leur a réservé un coin dans lequel de nouveaux objets sont régulièrement mis à jour. Oh pas le lieu le plus emblématique du site, mais bien le dépotoir, endroit qu’on pourrait comparer au container où l’on déverse les poubelles. Un jeune de 15 ans, à la chevelure abondante, est à genoux pour écarter minutieusement les cailloux de la terre. Sa truelle cogne un petit objet de forme plus ou moins carrée de moins d’un cm². L’impact de la truelle casse le mystérieux objet duquel s’échappe un mystérieux liquide gris argenté. Les trois morceaux seront isolés alors que le liquide sera récupéré à la paille. " J ’étais désolé d’avoir cassé l’objet, se souvient Julien Minet, vingt-deux ans plus tard. Mais ce fut finalement un heureux hasard. Entier, nous n’aurions jamais appris que ce dé était pipé pour favoriser les tricheurs. "

6.RÉGIONS | 6 km de haies à Fexhe pour revoir courir les lièvres et faisans

Mardi et mercredi, la plaine hesbignonne, du côté de Voroux, a vécu un moment important de son histoire. Alors que, depuis un demi-siècle, on y privilégiait les grandes cultures en rasant taillis, bois et haies, pour la première fois depuis longtemps, on y a replanté des haies. Et pas qu’un peu puisque c’est une double rangée qui a été repiquée sur un total de 3 km. "Notre objectif, c’est de faire revivre la plaine, témoigne Thibaut Roberti, l’agriculteur propriétaire des parcelles autour desquelles les haies ont été plantées. On veut revoir courir le lièvre et les faisans dans nos campagnes."

7.RÉGIONS | Janine Godinas, 81 ans, sur la scène du Cabaret de Julia

Circassiens, musiciens et comédiens se partagent la scène du spectacle " Julia au cabaret ". Parmi eux, Janine Godinas, comédienne de 81 ans originaire de Dinant. À voir à la citadelle de Namur du 25 novembre au 3 décembre.

8.RÉGIONS | Trois amis lancent leur gamme de spiritueux

Ce dimanche 23 octobre, en inaugurant leur société, trois amis ont officiellement lancé leur gamme de trois breuvages, mêlant alcool et épices : une liqueur, un rum (sans "h" car il est d’origine anglaise) et un gin. Ces trois étudiants ont une passion commune: "Nous avions déjà commencé à réaliser la liqueur pour notre consommation personnelle et, par la suite, nous avons décidé de nous lancer dans cette grande aventure", explique Pierre Jungling, l’un d’entre eux. Ils ont donc décidé d’appeler leur entreprise El Trio Factory.

9.CULTURE | Ce jeudi soir à la télé: ces dinosaures qu’on croyait connaître

Ils frappent l’imaginaire avec leurs dents nombreuses et leurs griffes acérées, leur taille immense, leurs drôles de formes qui ne ressemblent à aucun autre animal, leur démarche de grosses bêtes à petits bras… on fantasme beaucoup les dinosaures et finalement, on les connaît bien mal.

10.SPORT | L’Union Saint-Gilloise affronte Malmö ce jeudi soir en Ligue Europa: un match à trois millions d’euros

Øresundsbron, le pont qui relie Copenhague, où a atterri la délégation unioniste ce mercredi, à Malmö, est une pièce unique, que l’on n’oublie pas une fois qu’on l’a traversé. Long de quasiment 8 kilomètres, il surplombe le détroit de l’Oresund, qui sépare le Danemark de la Suède, et offre deux voies à ceux qui l’empruntent. Le tablier supérieur, pour les voitures et l’inférieur, pour le train, qui va deux fois plus vite.

L’Union aussi est face à deux routes, à 180 minutes de la fin du premier tour de cette Ligue Europa. L’équipe de Karel Geraerts sait déjà qu’elle rejoindra l’autre rive, en 2023, puisque le prochain tour européen a été validé grâce au partage méritoire arraché contre Braga (3-3).

Mais il y a évidemment plus à aller chercher que le billet de la troisième place qui envoie en barrages de Ligue Conference. Pour rendre cette année 2022 un peu plus incroyable encore, il y a cette première place de groupe, dont les Jaune et Bleu sont si proches. Inimaginable au soir du tirage, mais désormais bien à portée, elle offre une qualification directe aux huitièmes de finale de Ligue Europa, alors que les seconds de groupe se farciront des barrages, eux.