La crise de l’énergie fait trembler le sport amateur en Wallonie

Face aux factures d’énergie atteignant déjà des montants importants, certains clubs sont désemparés, d’autres ont pris des mesures.

Vincent Maljean & Arnaud Wéry
 Éviter les douches, ne plus éclairer les terrains…: les clubs cherchent des solutions.
Éviter les douches, ne plus éclairer les terrains…: les clubs cherchent des solutions. ©ÉdA Mathieu Golinvaux

Un post Facebook a fait sensation cette semaine. Un mail du fournisseur d’électricité du club de Courcelles a provoqué la colère. Une des dirigeantes courcelloises y cite des chiffres qui donnent le tournis: « Nous étions à 2 300 € par mois d’acompte depuis 1 mois + 700 € de régularisation donc un total de 3 000 € hors eau chaude des douches. Déjà très compliqué… Et maintenant on serait à 4 300 € + 700 €. Euh, impossible, sachez-le d’ores et déjà. "