Valeria Bruni-Tedeschi a « mis de l’ordre » dans ses souvenirs

Valeria Bruni-Tedeschi convoque le fantôme de Patrice Chéreau et évoque son imposant héritage dans un film aussi joyeux que sombre, « Les Amandiers ». Elle était hier au FIFF pour en parler.

Michaël Degré
 Valeria Bruni-Tedeschi pose avec Sofiane Bennacer et Clara Bretheau, deux des jeunes acteurs de son film.
Valeria Bruni-Tedeschi pose avec Sofiane Bennacer et Clara Bretheau, deux des jeunes acteurs de son film. ©Fabrice Mertens

C’est une édition en famille, et à plus d’un titre: vendredi, c’est Louis Garrel qui honorait ce 37e Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) de sa présence. Et ce dimanche, c’est son… ex-épouse, l’actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi, qui était de passage dans la capitale wallonne, pour évoquer Les Amandiers, un film dans lequel joue d’ailleurs Louis Garrel, qui y interprète Patrice Chéreau.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...