Perquisition et déposition avortée : pourquoi Trump se tait

Au surlendemain de la perquisition de son domicile, l’ancien président américain devait être entendu à propos de ses finances.

Clément Boileau
 L’ancien président a invoqué le cinquième amendement de la Constitution américaine.
L’ancien président a invoqué le cinquième amendement de la Constitution américaine. ©AFP 

Poing levé et cravate rouge flashy, c’est un Donald Trump en apparence déterminé qui a fait son apparition mercredi au pied de la tour de l’organisation qui porte son nom à New-York. Il y avait de quoi être sur la défensive pourtant ; l’ancien président des États-Unis était attendu au bureau de la procureure Letitia James (démocrate) pour une déposition sous serment concernant ses finances, ou plus, exactement, les "pratiques commerciales" de son entreprise au cours de son mandat.