Sécheresse en Wallonie: deux nouvelles communes limitent la consommation d’eau en Wallonie (carte)

La réunion de la Cellule d’expertise sécheresse de la Région wallonne a débouché sur de nouvelles mesures de restriction. Au total, ce sont 13 communes qui imposent des restrictions concernant la consommation d’eau. Et 4 sont sous surveillance.

La Rédaction de L'Avenir
Brussels, BELGIUM - JULY 27 : Illustration pictures of drought affecting trees, plants and crops pictured on JULY 27, 2022 in Brussels, Belgium, 27/07/2022 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews
Brussels, BELGIUM - JULY 27 : Illustration pictures of drought affecting trees, plants and crops pictured on JULY 27, 2022 in Brussels, Belgium, 27/07/2022 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews ©PRE

Deux nouvelles communes wallonnes ont mis en place des mesures de limitation de la consommation d’eau de distribution, ressort-il de la réunion de la Cellule d’expertise sécheresse de la Région wallonne jeudi. Léglise et Saint-Hubert viennent s’ajouter aux onze communes wallonnes ayant déjà pris un arrêté de police dans ce sens (Stoumont, Rochefort, Durbuy, Libin, Libramont, Chimay, Theux, Bouillon, Habay, Pepinster et Vresse-sur-Semois).

Les communes de Jalhay, Vielsalm, Beauraing et Houffalize font quant à elles l’objet d’une surveillance particulière de la Société wallonne des eaux, précise le SPW. Une attention particulière est également portée à Rochefort et Libramont. Même si les autres communes wallonnes ne sont a priori pas concernées par cette problématique, les autorités encouragent toujours la population à »utiliser l’eau de distribution de façon parcimonieuse. »

Au niveau des voies navigables, les débits poursuivent leur descente. La Meuse atteint toujours des valeurs extrêmement basses, comparables à celles enregistrées en 1976. Les mesures de regroupement des bateaux aux écluses restent de mise, à l’exception de l’Escaut, la Dendre et des canaux du Hainaut. Une réduction du tirant d’eau (partie immergée d’un bateau) de 1,4 mètre sur la Haute Sambre est également de mise. En outre, les débits de certains cours d’eau (Ourthe, Vesdre, Amblève, Lesse) sont toujours historiquement bas. Les amateurs de kayak devront prendre leur mal en patience.

Un arrêté ministériel suspendant toute production d’hydroélectricité sur le Hoyoux, le Burnot et la Lhomme est d’application.

Par ailleurs, la sécheresse rend le risque d’incendie toujours prépondérant. Le Gouverneur de la province de Liège a également pris un arrêté d’interdiction des feux en plein air afin de limiter les risques.

La Cellule d’expertise sécheresse se réunira à nouveau le 12 août.